Translator Disclaimer
8 October 2021 Les porcs «long châssis»: le péril des mariages? Comprendre les transformations du bestiaire dotal du Cameroun méridional
Séraphin Balla
Author Affiliations +
Abstract

Le porc dans la gamme « long châssis», c'est-à-dire le plus gros possible, est aujourd'hui très demandé dans les offrandes de bétail de la dot chez les Beti du Cameroun. La vulgarisation de l'élevage est un facteur important pour comprendre la popularité du porc. Mais l'analogie entre la capacité de procréation porcine et la fécondité souhaitée au jeune couple est aussi à prendre en considération, la fécondité étant ici l'un des principaux vœux adressés au couple. Par ailleurs, l'opinion fait valoir également la neutralité sorcellaire du porc, un animal non cornu. Cependant, le principe d'abondance des cadeaux alimentaires fait que les familles peuvent en exiger une dizaine, ce qui implique une véritable saignée financière pour le gendre. Cette situation, en plus des récriminations qu'elle suscite, bloque et désagrège les projets de mariage. C'est pourquoi l'article tente aussi d'éclairer comment les exigences alimentaires de la dot accompagnent la transformation des formes matrimoniales et du modèle familial, notamment l'augmentation des unions de fait et des familles monoparentales, le report des unions et les mariages secrets.

© Publications scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle, Paris.
Séraphin Balla "Les porcs «long châssis»: le péril des mariages? Comprendre les transformations du bestiaire dotal du Cameroun méridional," Anthropozoologica 56(14), 215-225, (8 October 2021). https://doi.org/10.5252/anthropozoologica2021v56a14
Received: 2 November 2020; Accepted: 13 July 2021; Published: 8 October 2021
JOURNAL ARTICLE
11 PAGES


Share
SHARE
KEYWORDS
Beti
Beti
dot
dowry
élevage
famille
family
RIGHTS & PERMISSIONS
Get copyright permission
Back to Top