Translator Disclaimer
1 April 2016 Genetic correlations between female fertility and postweaning growth and feed efficiency traits in multibreed beef cattle
Y. Mu, G. Vander Voort, M.K. Abo-Ismail, R. Ventura, J. Jamrozik, S.P. Miller
Author Affiliations +
Abstract

With selection in beef cattle now incorporating feed efficiency, knowing the relationship with other traits is needed. Genetic relationships were estimated with an animal model in ASReml with a three-generation pedigree inclusive of 2882 animals. Multibreed data from two Ontario beef research farms with fertility traits were available on 1366 females and postweaning traits, including feed efficiency on 1297 individuals. Estimates of heritability for fertility traits were low to moderate ranging from 0.03 ± 0.01 for pregnancy rate to 0.21 ± 0.02 for gestation length, and postweaning traits were moderate to high with feed conversion ratio at 0.22 ± 0.06 to mid-metabolic weight at 0.89 ± 0.01. Both dry matter intake and mid-metabolic weight were genetically correlated with most fertility traits from -0.52 to 0.34. The genetic correlation between average daily gain and days to calving was moderately negative (-0.33 ± 0.16) as was residual feed intake with days to calving (-0.34 ± 0.17). Bigger cows with more feed intake and faster growth were more fertile, and residual feed intake had an unfavorable genetic correlation with days to calving, indicating that programs to select for feed efficiency should include fertility simultaneously in a selection index.

Avec l'indice de sélection des bovins de boucherie qui comprend maintenant leur efficience alimentaire, connaître sa relation avec d'autres caractéristiques devient nécessaire. Les relations génétiques ont été estimées au moyen d'un modèle animal dans ASReml avec un pedigree de trois générations qui comprenait 2882 animaux. Des données provenant de multiples races venant de deux fermes de recherche sur les bovins en Ontario dont les caractéristiques de fertilité étaient disponibles pour 1366 femelles et les caractéristiques d'après sevrage, y compris l'efficience alimentaire, étaient disponibles sur 1297 individus. Les estimés de l'héritabilité des caractéristiques de fertilité étaient de faible à modérés allant de 0,03 ± 0,01 pour le taux de gestation à 0,21 ± 0,02 pour la longueur de gestation. Les estimés des caractéristiques post-sevrage étaient de modérés à hauts avec l'indice de consommation à 0,22 ± 0,06 jusqu'au poids mi-métabolique à 0,89 ± 0,01. L'ingestion de matières sèches ainsi que le poids mi-métabolique ont une corrélation génétique avec la plupart des caractéristiques de fertilité, allant de -0,52 à 0,34. La corrélation génétique entre le gain moyen quotidien et les jours au vêlage était modérément négative (-0,33 ± 0,16) de même qu'entre la consommation résiduelle et les jours au vêlage (-0,34 ± 0,17). Les vaches plus grosses avec une plus grande consommation et une croissance plus rapide étaient plus fertiles et la consommation résiduelle avait une corrélation génétique défavorable avec les jours au vêlage, ce qui indique que les programmes qui choisissent les vaches selon l'efficience alimentaire devraient inclure simultanément la fertilité dans l'indice de sélection. [Traduit par la Rédaction]

Copyright remains with the author(s) or their institution(s). Permission for reuse (free in most cases) can be obtained from RightsLink.
Y. Mu, G. Vander Voort, M.K. Abo-Ismail, R. Ventura, J. Jamrozik, and S.P. Miller "Genetic correlations between female fertility and postweaning growth and feed efficiency traits in multibreed beef cattle," Canadian Journal of Animal Science 96(3), 448-455, (1 April 2016). https://doi.org/10.1139/cjas-2015-0175
Received: 18 November 2015; Accepted: 1 March 2016; Published: 1 April 2016
JOURNAL ARTICLE
8 PAGES


SHARE
ARTICLE IMPACT
RIGHTS & PERMISSIONS
Get copyright permission
Back to Top