Translator Disclaimer
27 March 2015 Faujas de Saint-Fond, Reinwardt, Cuvier et les poissons fossiles du Crétacé de la « Montagne Saint-Pierre » de Maastricht (Pays-Bas)
Author Affiliations +
Abstract

Les premières découvertes paléoichthyologiques à la fin du XVIIIe et au tout début du XIXe siècle dans la région stratotype du Maastrichtien sont passées en revue. Après la prise de Maastricht en novembre 1794 par l'armée révolutionnaire française en guerre contre le Stathouder Guillaume V, des collections de « pétrifications » des carrières souterraines de Sint Pietersberg furent acquises par le Représentant du Peuple Augustin-Lucie de Frécine et les Commissaires chargés de rechercher des objets de science et d'art dans les pays conquis, André Thoüin et Barthélémy Faujas de Saint-Fond. Ces fossiles, envoyés à Paris en 1795, furent ensuite décrits et figurés entre 1799 et 1803 par ce dernier dans son Histoire naturelle de la Montagne de Saint-Pierre de Maestricht. Des documents iconographiques inédits de la main de Nicolas Maréchal (1753–1802), dessinateur au Muséum national d'Histoire naturelle (Paris) ainsi que de nouvelles données bibliographiques sur cet ouvrage sont présentés ici pour la première fois. Les restes de poissons (Chondrichthyes et Actinopterygii) figurés dans cet ouvrage sont révisés. Des recherches dans la collection de Paléontologie du Muséum national d'Histoire naturelle (Paris) ont permis de redécouvrir les deux dents de Squalicorax pristodontus (Agassiz, 1835) et la dent de Cretolamna lata (Agassiz, 1838) figurées par Faujas de Saint-Fond. Ces pièces historiques seraient les premiers spécimens figurés des genres Squalicorax Whitley, 1939 et Cretolamna Glickman, 1958. Par ailleurs, un dessin inédit, réalisé en 1811, quand Cuvier effectuait sa tournée d'inspection des établissements d'instruction publique en Hollande, permet de retracer l'histoire de l'holotype d'Enchodus faujasi Agassiz, 1843. Cette pièce était à l'origine conservée dans le Cabinet national d'Histoire naturelle à Amsterdam qui avait été créé sous l'impulsion de l'ancien roi de Hollande, Louis Bonaparte. Cet établissement était dirigé par Caspar Georg Carl Reinwardt. Ce dernier offrit le fossile au Muséum national d'Histoire naturelle où il est toujours conservé aujourd'hui.

© Publications scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle, Paris.
Arnaud Brignon "Faujas de Saint-Fond, Reinwardt, Cuvier et les poissons fossiles du Crétacé de la « Montagne Saint-Pierre » de Maastricht (Pays-Bas)," Geodiversitas 37(1), 59-77, (27 March 2015). https://doi.org/10.5252/g2015n1a3
Received: 19 January 2014; Accepted: 1 September 2014; Published: 27 March 2015
JOURNAL ARTICLE
19 PAGES


SHARE
ARTICLE IMPACT
RIGHTS & PERMISSIONS
Get copyright permission
Back to Top